Sarchi

Publié le par Jean-Mi

Sarchi est le centre de l'artisant du bois au Costa-Rica. D'abord consacré à la décoration des roues de charette, les activitées se sont étendues vers l'ébénisterie. La variété et la qualité des bois tropicaux, liées au savoir-faire des artisans a fait le reste. Il y a de très nombreux ateliers familiaux (environ 200) qui fournissent les échoppes du Mercado Central et de la Plaza de la Democratia à San Jose, et aussi évidemment, sur place, la Plaza de Artesania à Sarchi Sur, et la Cooperativa à Sarchi Norte.

Il y a des meubles, des travaux de marquetterie, des objets utiles ou décoratifs de toutes sortes, et bien sûr, des charettes à café artistiquement peintes.

Au coeur de la tradition sarchilène : la charette à café.

Les réalisations sont belles et donnent envie d'ouvrir le portefeuille, mais le plus intéressant, c'est d'aller voir fonctionner un atelier. Et parmi les ateliers, il en est un tout particulièrement passionant car il fonctionne avec l'énergie d'un ruisseau qui actionne une roue à aubes puis, par un habile jeu de poulies et courroies débrayables, une douzaines de machines à travailler le bois (scie, dégauchisseuse, rabots, ponceuse, perceuse, meuleuse, toupie,etc...).

Un anachronisme qui est en même temps à la pointe de la modernité car ainsi l'atelier n'utilise que des énergies renouvelables ! (Malheureusement, je ne me souviens pas du nom de l'atelier, mais je peux dire qu'il est à deux cent mètres du supermarché Pali)


La force de l'eau captée par une grande roue à aubes.

Pour tranmettre la force motrice, un jeu complexe de courroies et d'arbres de rotation se meuvent dans le vacarme.


ça marche très bien : ici une scie à métaux actionnée par une courroie.
Le design est très XIXème siècle, mais qu'importe ?

C'est au rez-de-chaussée que sont assemblées les impressionnantes roues de charette dans une forme garnie de serre-joints. Ces roues sont massives (pas de barreaux), très épaisses et donc très lourdes. La plupart sont destinées à être peintes, mais quelques unes non, auquel cas les fabricants utilisent un assortiment de bois pour réaliser un bel ouvrage de marquetterie.

Forme à serre-joints poue roue de charette.

Une roue montée, assemblage d'essences nombreuses.

La majorité des roues est peinte selon la tradition. Les motifs géométriques ou floraux qui sont réalisés nécessite un travail en plusieurs étapes : d'abord, une première couche de fond, généralement rouge, puis le traçage (avec des calques) du dessin à colorier, puis la peinture finale, en plusieurs passages dépendant du nombre de couleurs.

Tracé du dessin.

Des heures de minutieux travail.

Sylvain au milieu de charettes finies.

Publié dans Journal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
bonjour, merci d'être passez chez moi, nous sommes allez a Sarchi pour visiter les fabriques de meubles car nous voulions meubler notre maison, nous connaissons le costa rica depuis maintenant 7<br /> ans et nous décidé de nous y installer.<br /> nous sommes dans la région caraïbe et nous y sommes heureux au milieu des animaux entre mer et jungle.<br /> j'adore ces charrettes peintes à la main et voir a l'oeuvre les ouvriers les décorées s'est un peur bonheur car j'aime aussi la déco et la peinture.<br /> merci de ce beau partage.<br /> a bientôt cendrine
Répondre
J
Merci pour cette précieuse information !
Répondre
S
Bonjour !<br /> je reviens du Costa Rica, un pays fabuleux. le nom de l'atelier de Sarchi dont vous parlez dans votre blog est celui de Guido Villalobos Salazar, je l'ai reconnu, lui, et ses ouvriers, sur vos photos, ils nous ont parlé de leur travaux très gentiment et c'est vrai que l'envie de partir avec une table sous le bras est tentante !
Répondre